Hadj Hossein Malek, grand commerçant et amateur de la culture et de l’art iraniens a fondé en 1899 le musée Malek dans la sainte ville de Mashhad puis il l’a transféré dans sa maison paternelle à Téhéran. Le musée comprend plusieurs sections dont celle des pièces de monnaie, des objets d’art, des tapis, des timbres, des tableaux de peinture, des tableaux de calligraphie et des millers d’exemplaires d’anciens corans.