12:45 - February 03, 2019
Code de l'info: 3468644
Une cérémonie a été organisée le 30 janvier 2019, à l’occasion du 40e anniversaire de la victoire de la révolution islamique en Iran, à l’université des sciences sociales et de philosophie de l’université UPM de Malaisie par les services culturels iraniens.
Au cours de cette cérémonie,  Mohammad Jaafari Malik, attaché culturel iranien, a fait un discours en présence de Gloria Domia, épouse de l’ancien ambassadeur des Philippines en Iran, de professeurs de l’université Saint Thomas, de Zeinab Havir, chercheuse et membre de l’association des femmes iraniennes et philippines, Anna Lito Civilia, professeure agrégée au Centre d'études sur l'Asie de l'Université d'U-Po et spécialiste des relations internationales des pays de l'Asie de l'Ouest, et déclaré qu’il espérait que de telles réunions sensibiliseront le corps professoral et les étudiants aux questions culturelles et aux civilisations.
بزرگداشت سالگرد انقلاب در فیلیپین/ استاد مسیحی: تشیع را موفق‌تر از کاتولیک یافتم
 
L'épouse de l’ancien ambassadeur des Philippines à Téhéran et membre de l'Association d’amitié, a décrit son séjour en Iran en 2010 et 2012 et  déclaré qu’elle souhaitait retourner en Iran dont les monuments reflètent les croyances religieuses et spirituelles des Iraniens.
بزرگداشت سالگرد انقلاب در فیلیپین/ استاد مسیحی: تشیع را موفق‌تر از کاتولیک یافتم
 
« L’intérêt et l’amour du peuple iranien pour la poésie, en particulier le Divan de Hafez, le respect des personnes âgées sont des points importants de la culture du peuple iranien. Nous, les Philippins, considérons que nous sommes supérieurs aux autres nations, mais je dirais explicitement que ce sont les Iraniens qui réussissent mieux que les autres, et qu’il y a des points dans leur culture et leur civilisation que nous devons apprendre. Malgré les huit années de guerre imposées par Saddam à la République islamique d'Iran, l’assassinat du président de l'époque et du premier ministre en 1981, l’attentat contre le bureau du parti de la République islamique, l'attaque américaine contre l'avion de 655 passagers et les sanctions économiques, l'Iran a toujours été un pays de pointe dans les différentes sciences et technologies, et plusieurs savants iraniens ont été tués par le Mossad israélien. L'imam Khomeiny a introduit un système qui est une version avancée de l'islam inspiré de l'Imam Hussein (AS), petit-fils du prophète (as) dans son modèle de luttes et de mouvement », a-t-elle dit.
بزرگداشت سالگرد انقلاب در فیلیپین/ استاد مسیحی: تشیع را موفق‌تر از کاتولیک یافتم
 
« J'ai vu de nombreuses convergences entre les principes du chiisme et les enseignements de Saint Thomas d’Aquin, philosophe italien et théologien catholique », a déclaré Pableo Baybado, professeur à l'Université de technologie yougoslave Saint Thomas, qui mettent l'accent sur la raison tout en maintenant la foi en Dieu. Un autre point est que les chrétiens n'ont pas accès aux mosquées aux Phulippines, alors qu’en Iran, je suis allé au sanctuaire de Ma'soumah à Qom, et j’ai participé à la prière. L'Islam est plus performant que le catholicisme parce que le chiisme, ne reconnait pas l’imitation dans la foi qui doit être réalisée au moyen de la pensée.
 
Henelito Sivilia, professeur au Centre d'études asiatiques de l'Université de l'Utah et président de l'Association scientifique et culturelle iranienne et philippine, a déclaré : « De nombreux pays ne connaissent pas la révolution islamique. Il est intéressant de noter que diverses manifestations, en particulier ces dernières années, ont donné lieu à des manifestations antigouvernementales reflétant le mécontentement à l'égard du gouvernement et en témoignant de l'existence d'une démocratie qui permet aux gens de s’exprimer. L’Occident ne comprend pas vraiment le concept de la République islamique et se limite aux apparences ».
 
استاد مسیحی: تشیع را موفق‌تر از کاتولیک یافتم
Mme Abrera, directrice de l’École des sciences sociales et de la philosophie de l’Université d’UPM, dernière oratrice de la cérémonie, a déclaré : « En octobre dernier, à l’occasion de la semaine de la calligraphie en Iran et de l’exposition " Art de la paix " de Mme Tandis Taghavi, artiste iranienne et responsable de la Société des calligraphes iraniens, organisée dans le hall de la bibliothèque centrale de l'Université, j'ai vu pour la première fois, des œuvres de calligraphie iranienne qui m’ont semblé très belles, et j'ai décidé de coopérer avec les services culturels iraniens. Peu de temps après, le conseiller culturel m'a invité à assister à l'importante réunion « Harmony » (réunion de dialogue interreligieux à Manille), à laquelle j’ai participé en tant que catholique. Le point culminant de mon intérêt pour les Iraniens et la culture iranienne a été une carte de vœux en décembre l'année dernière, du conseiller culturel iranien à Manille pour me présenter ses vœux à l’occasion de noël et du Nouvel An, avec le verset 45 de la sourate al-Imran sur Jésus (AS) qui dit : «  Les anges ont dit : "O Marie, le Seigneur vous annonce avec joie une parole de sa part « le Messie » Jésus, fils de Marie, proche de Dieu dans ce monde et dans l’au-delà.
« إِذْ قَالَتِ الْمَلَائِكَةُ يَا مَرْيَمُ إِنَّ اللَّهَ يُبَشِّرُكِ بِكَلِمَةٍ مِنْهُ اسْمُهُ الْمَسِيحُ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ وَجِيهًا فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ وَمِنَ الْمُقَرَّبِينَ
Prénom:
Email:
* Commentaire: