12:56 - February 03, 2019
Code de l'info: 3468645
Le département international de la Maison de l'art islamique du Koweït, créé en 1983, qui regroupe plus de 30000 œuvres d'art historiques de la Chine à l'Espagne, constitue un trésor précieux d'arts islamiques de diverses périodes et de divers domaines du monde de l'islam.

L'agence de presse officielle koweïtienne (KUNA) dans un rapport intitulé « Dar al-Ayar al-Islamiyya », présente le rôle de ce centre dans la sensibilisation à l’histoire et la culture du Koweït, des États du Golfe et des sociétés occidentales, grâce à des expositions artistiques à l'intérieur et à l'extérieur du Koweït, la présentation des quartiers historiques d’Égypte, l’​organisation de conférences et la publication de revues.
Le centre a été créé en 1983 pour préserver le centre historique d'al-Sabah, propriété du cheikh Nasser Sabah al-Ahmad al-Jaber al-Sabah (premier vice-Premier ministre et actuel ministre de la Défense du Koweït) et de son épouse, Hassat Sabah al-Salam al-Sabah.

جلوه‌نمایی «خانه آثار اسلامی» کویت با نمایش 30 هزار اثر هنری


La collection comprend 30000 œuvres d'art de différents pays du monde allant de la Chine à l'Andalousie et datant du deuxième au treizième siècle. Parmi ces œuvres figurent des manuscrits précieux, des instruments scientifiques, des porcelaines, des verroteries, des minéraux, des pierres précieuses et des bijoux, des tissus, des tapis et des pièces de monnaie.

تجلی هنر اسلامی در مرکز «دارالآثار الإسلامیة» در کویت
Depuis sa création, le Centre est devenu un centre culturel local qui organise des événements culturels, des soirées musicales, des séminaires et des ateliers, ainsi que des programmes pour enfants. Des concerts de musique, des rapports trimestriels sur les activités du centre, des camps culturels, des expositions itinérantes, des programmes éducatifs, des programmes de recherche, des cours de formation sur la restauration des œuvres d’art, des projets de recherche sur les sites artistiques, la participation à des expositions en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, et la tenue de nombreux séminaires, font partie des activités de la Maison de l'art islamique du Koweït.

تجلی هنر اسلامی در مرکز «دارالآثار الإسلامیة» در کویت
Le centre dispose également de bibliothèques spécialisées, comprenant huit mille livres rares datant du XIXe siècle, ainsi que des recherches sur l’art et la civilisation islamiques.

جلوه‌نمایی «خانه آثار اسلامی» کویت با نمایش 30 هزار اثر هنری
Du 25 avril au 6 mai 1994, 40 membres de la Maison de l'art islamique du Koweït, invités par les services culturels iraniens, sont venus en Iran et ont visité Yazd, Ispahan, Chiraz et Téhéran. En septembre 1990, six semaines après l’invasion du Koweït par Saddam, la collection des trésors nationaux a été transférée dans divers musées irakiens, notamment le Musée national d’art contemporain et le musée al-Sabah de Bagdad. Le contenu du musée national koweïtien et les livres de la Maison des œuvres islamiques ont tous été transférés dans les musées irakiens, excepté la porte en bois de la ville de Fasso, datant du XIVe siècle qui a été détruite par l'armée irakienne en février 1991, après la mise à feu du musée.

تجلی هنر اسلامی در مرکز «دارالآثار الإسلامیة» در کویت
Sous le mandat des Nations Unies qui a mis fin à la guerre du Golfe Persique, le gouvernement irakien a accepté de restituer les œuvres spoliées et un groupe d'experts a été envoyé pour les récupérer. Katie Marsh, représentante d'Al-Sabah, Manuel Kain, secrétaire de la collection, Christian Norman, expert en restauration, Robert Skelton, ancien secrétaire du département d'art indien du musée Victoria et Albert, faisaient partie de la délégation de l’Onu pour la restitution des œuvres .

جلوه‌نمایی «خانه آثار اسلامی» کویت با نمایش 30 هزار اثر هنری

Le chef des coptes égyptiens en visite au musée

Les entretiens entre le département des arts et les experts du musée irakien, sous la supervision et la médiation du représentant de l'ONU, ont duré sept semaines. La délégation a retrouvé un grand nombre des œuvres qui appartenaient à la Maison islamique du Koweït, qui ont été enregistrées et restituées, mais beaucoup avaient été endommagées et 50 pièces qui se trouvaient sur la liste, avaient disparu.


Au cours de l'été 2001, le Conseil national de la culture, des arts et de la littérature du Koweït, en collaboration avec le Centre, a fait appel à des experts pour présenter ses plans de reconstruction du bâtiment et d’agrandissement de l’ensemble. Un nouveau bâtiment a ainsi été construit pour la restauration et le stockage des collections.
3783745

Prénom:
Email:
* Commentaire: