11:04 - May 04, 2019
Code de l'info: 3469381
L’école islamique « Naserieh » en tant que seul centre spécialisé et permanent de propagande internationale islamique, après deux ans d’activités de sa bibliothèque multilinguistique, accueille tous les jours, des touristes intéressés par les enseignements des Ahl-ul-bayt (as) et le Coran.

Dans tous les coins d’Ispahan, avec l’arrivée du printemps, nous assistons à une arrivée massive de touristes venus visiter cette ville. Ces touristes de différents pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique, se regroupent autour des sites historiques comme la mosquée de l’Imam qui accueille chaque jour, ces touristes de différentes nationalités, et l’école islamique « Naserieh », centre spécialisé et permanent de propagande internationale islamique.

Le livre, langue commune des intellectuels dans le monde
L’Hodjat-ol-islam Zamani, responsable du bureau des relations extérieures des centres islamiques de la province d’Ispahan, lors de la grande manifestation culturelle de la 32ème exposition du livre de Téhéran, nous a donné des explications sur les débuts et les objectifs de cette bibliothèque :
« L’école islamique « Naserieh » plus connue sous le nom « d’école abbasside », a vu depuis quatre siècles, défiler de nombreux étudiants en sciences islamiques et de grands professeurs, et d’après les documents historiques, avait une bibliothèque très riche dont profitaient les étudiants de ses cinq écoles.

Le livre, langue commune des intellectuels dans le monde
Cette école historique et religieuse a pu, ces dernières années, attirer l’attention des guides touristiques et des voyageurs étrangers, grâce à la direction du centre qui en 2017, a décidé d’organiser une information sur l’islam de différentes manières, dans un centre capable de présenter des livres islamiques de façon permanente, aux touristes. Après une enquête sur les besoins de ce projet, une bibliothèque spécialisée en plusieurs langues, a été inaugurée en présence de l’Ayatollah Tabataba’i Nejad, directeur des Centres d’enseignement islamique d’Ispahan et représentant du Guide suprême dans la région. Cette école a organisé plusieurs expositions permanentes ou à certaines occasions, des activités pendant le mois de Muharram, la production de logiciels, des stands pour les enfants, des stands de calligraphie, des réunions avec les touristes pour répondre aux questions, présenter les références nécessaires et assurer le contact avec eux, une fois rentrés dans leur pays, ainsi qu’un club de lecture.

Le livre, langue commune des intellectuels dans le monde
Après des discussions amicales avec les touristes, il était nécessaire pour les touristes qui souhaitaient avoir des informations plus complètes, d’organiser des réunions qui ont été centralisées dans la bibliothèque ».


Les livres de cette bibliothèque sont en quelles langues ?
« Les livres sont en anglais, en français, en espagnol, en italien, en allemand, en turc, en russe, en chinois, en suédois, en arabe et en persan. Ces livres ont été choisis en fonction des sujets et d’autres critères susceptibles d’intéresser davantage les touristes ».

Le livre, langue commune des intellectuels dans le monde
Est-ce que vous avez d’autres programmes en dehors de la présentation de livres ?
« En plus de la présentation de livres, nous avons une salle de lecture et un service de prêt et d’achat de livres. Nous avons aussi un jardin (jardin du livre) qui propose des infusions et des boissons traditionnelles bonnes pour la santé, où les touristes peuvent consulter les livres et se reposer quelques heures. Cette bibliothèque organise aussi depuis un an, des stages de courte durée sur l’islam, et propose aux étudiants en sciences islamiques intéressés par l’apprentissage des langues, des livres en différentes langues. Les touristes ont accès à des brochures et aux différentes productions de ce centre ».

Le livre, langue commune des intellectuels dans le monde
Combien de temps les touristes passent-ils à consulter ces livres alors que leur temps est limité ?
« Les touristes étrangers restent en général, une demi-journée à trois jours à Ispahan. Certains qui voyagent de façon individuelle ou en groupe, empruntent des livres et restent parfois deux heures dans la bibliothèque. Ce centre à côté de ses activités de présentation de l’islam, permet aux touristes de profiter d’un espace très agréable et très calme, et a aussi une librairie. Nous avons souvent vu des touristes qui après des discussions directes, se sont rendus à la bibliothèque pour consulter des livres sur les questions qu’ils avaient posées aux religieux, ou ont consulté le religieux qui parlait leur langue, pour l’interroger sur les livres qu’ils avaient vus dans la bibliothèque ».

Le livre, langue commune des intellectuels dans le monde
Est-ce que les touristes, étant donné la somme d’informations accessibles sur Internet, sont encore intéressés par l’achat de livres ?
« Un des critères pour l’achat d’un livre est sa petite dimension. Les touristes achètent des livres qu’ils peuvent facilement mettre dans leur sac et offrir en souvenir de voyage à leurs proches et amis. Avec les livres, nous sommes surs de toucher les sociétés et que ces connaissances scientifiques seront utilisées ».

Le livre, langue commune des intellectuels dans le monde
Existe-t-il d’autres centres de ce genre ?
« Actuellement, une autre bibliothèque avec ces contenus et ces objectifs, n’existe ni à Ispahan ni dans le pays. Cette bibliothèque est sans cesse, en train de se mettre à jour et de se procurer les livres nécessaires à l’intérieur de l’Iran et auprès des éditeurs étrangers. Malgré le prix du papier et des livres étrangers, et les problèmes financiers pour acheter ou remplacer les livres, nous avons tenté de faire en sorte de poursuivre l’achat de livres ».

Le livre, langue commune des intellectuels dans le monde
Combien de touristes visitent la bibliothèque ?
« D’après les chiffres que nous avons sur les programmes de l’école, chaque année, 30000 touristes étrangers de 75 pays, visitent ce centre islamique, dont 5% environ profitent des programmes organisés par la bibliothèque ».


Combien de livres possède cette bibliothèque ?
« Nous avons 270 livres en espagnol, 240 livres en français, 320 livres en anglais, 100 livres en russe et 25 livres en chinois, dont le nombre ne cesse d’augmenter et dans un proche avenir, des livres en langues asiatiques devraient être ajoutés à cette collection ».

Le livre, langue commune des intellectuels dans le monde

Quel point souhaitez-vous ajouter à la fin de cette discussion ?
« Etant donné les propositions de collaboration de certains visiteurs, je tiens à signaler que tout le monde et tout organisme peuvent participer au projet de l’école « Naserieh » pour la publication de livres et l’augmentation des livres en différentes langues. Nous n’avons aucune limite pour le choix des langues ou le nombre de livres, et il n’y a aucune limite pour les différents centres gouvernementaux ou les personnes, dans la présentation de notre centre et l’utilisation de la bibliothèque ».


Cette bibliothèque est ouverte tous les jours, de 9 à 17 heures, aux personnes qui souhaitent être informées et avoir accès à ces livres en plusieurs langues.

Prénom:
Email:
* Commentaire: