11:19 - May 11, 2019
Code de l'info: 3469445
Les Conseils locaux des oulémas veillent à mettre en place des programmes multiples et variés durant le mois sacré, dans l’objectif de répondre aux besoins spirituels et intellectuels des citoyens avec un accent particulier sur l’aspect solidaire et social.

Les programmes élaborés par les Conseils locaux des oulémas de la région Béni-Mellal-Kénifra lors du mois béni du Ramadan visent à promouvoir les vertus de la spiritualité et les valeurs de la tolérance, de la modération et du juste-milieu, a indiqué Saïd Chebar, coordinateur des Conseils locaux des oulémas de la région Béni-Mellal-Khénifra. Les Conseils locaux des oulémas veillent à mettre en place des programmes multiples et variés durant le mois sacré, dans l’objectif de répondre aux besoins spirituels et intellectuels des citoyens avec un accent particulier sur l’aspect solidaire et social, a relevé M. Chabar dans un entretien à la MAP, notant que la poursuite de ces objectifs se fait en conformité avec le modèle marocain qui s’appuie sur les valeurs de la modération et de la tolérance.
 
M. Chebar, qui est également président du Conseil local des oulémas de Béni-Mellal, a, en outre, relevé que les personnes chargées de la chose religieuse aux niveaux local et régional se focalisent, dans l’élaboration des programmes, sur une vision réformatrice qui adopte un discours modéré et tolérant empreint d’amour, de pardon et de solidarité et autres valeurs positives dont le musulman devrait s’imprégner en ce mois sacré.
 
Parmi les objectifs de ces activités internes et externes au sein des mosquées, a-t-il dit, figurent notamment la protection de la sécurité spirituelle du musulman marocain, et ce, en adéquation avec les principales orientations du Maroc et la politique de gestion de la chose religieuse engagée sous le leadership du Roi Mohammed VI. Comme chaque année, les Conseils locaux des oulémas dans la région mobilisent un ensemble de prédicateurs et organisent plusieurs activités cultuelles et éducatives notamment l’apprentissage du Saint Coran, ainsi que des séminaires et conférences portant sur la médecine avec la participation de plusieurs spécialistes, outre l’organisation de visites aux hôpitaux et aux cités universitaires, a fait savoir ce professeur à la faculté des lettres et des sciences humaines à Béni-Mellal. Dans ce sens, il a noté que ces activités concernent l’ensemble des mosquées des villes et campagnes de la région Béni-Mellal-Khénifra, avec la mobilisation de plusieurs jeunes prédicateurs, habilités par le Conseil supérieur des oulémas, et dont la compétence et la maîtrise des règles de la lecture et de l’apprentissage permettent de créer les bonnes conditions pour le déroulement des activités religieuses et culturelles, notant que les mosquées se transforment ainsi en des tribunes de rayonnement, de communication et de solidarité entre les citoyens, et des espaces de prière et d’épanouissement spirituel à travers les prêches et les activités culturelles. Ces activités variées sont bien accueillies par les citoyens, a-t-il indiqué, mettant en exergue l’ensemble des invitations reçues notamment de la part des associations et des établissements scolaires en vue d’organiser en ce mois sacré des activités religieuses, d’encadrer des séminaires, et de fournir des enseignants encadrants.
 
Il a également relevé la forte affluence aux mosquées pour les prières des «Tarawih» et pour les autres activités religieuses, culturelles et sociales ainsi que dans les concours de psalmodie du Coran.
 
M. Chebar s’est également arrêté sur les spécificités de la région Béni-Mellal-Khénifra qui se distingue par sa diversité géographique entre zones urbaines et rurales ainsi que des zones montagneuses, notant que cette diversité pose le défi de la gestion des besoins des citoyens dans des zones reculées et la généralisation des activités des Conseils locaux à l’ensemble des mosquées de la région. Par ailleurs, il a précisé que les Conseils locaux sont engagés dans le chantier de la régionalisation avancée du Royaume, et ce, à travers la mise en place de programmes annuels comprenant des activités régionales culturelles et intellectuelles portant sur la chose religieuse dans ses dimensions éducative et morale, précisant qu’au niveau de l’orientation, des numéros de téléphone ont été mis en place à la disposition des citoyens au niveau des conseils locaux, et des personnes ont été mobilisées pour répondre à leurs questions relatives à la religion et à la santé. 
lematin.ma
Prénom:
Email:
* Commentaire: