7:31 - May 15, 2019
Code de l'info: 3469488
L'escrimeuse américaine Ibtihaj Muhammad, devenue en 2016 à Rio la première sportive américaine voilée à participer aux Jeux olympiques, a décidé à 33 ans de mettre un terme à sa carrière et ne tentera donc pas de décrocher sa qualification pour les JO-2020 de Tokyo.
"Je suis vraiment contente de ce que j'ai accompli dans ma carrière et de ce qu'est ma vie maintenant", a expliqué Muhammad lundi, au site internet NBC Sports, appartenant au groupe audiovisuel NBC. "L'escrime n'est plus une partie importante de ma vie, mais il a toujours été dans mes intentions de dépasser les frontières du sport pour trouver une façon de parler aux gens, y compris à ceux hors du monde de l'escrime", a-t-elle poursuivi. "Je crois que j'y suis parvenue au mieux, non seulement en représentant mon sport mais aussi en me représentant moi", a souligné Muhammad.
 
Muhammad avait débuté l'escrime avec l'accord de ses parents, car c'était l'une des rares disciplines qui lui permettait de porter son hijab sous son masque. Elle a remporté cinq médailles lors de Championnats du monde, dont le titre mondial par équipes en 2014.
 
Mais c'est en 2016 que sa renommée est sortie du simple cadre du sport lorsqu'elle a obtenu sa qualification pour les JO-2016. A Rio, elle a participé aux compétitions, individuelles et par équipes, avec son hijab, une première pour une sportive américaine. Elle y a remporté la médaille de bronze dans l'épreuve par équipes de sabre, devenant la première Américaine, de confession musulmane, à monter sur un podium olympique.
 
Avant même les JO-2016, Muhammad était devenue un symbole: en pleine campagne présidentielle marquée par une rhétorique anti-islamique, Barack Obama, encore président des Etats-Unis, l'avait érigée en exemple.
 
"L'équipe des Etats-Unis nous rappelle ce que le pays a toujours érigé en référence absolue : nous sommes une nation d'immigrés qui puise sa force dans sa diversité et est unie dans une fierté nationale", avait-il déclaré.
 
La magazine Time l'avait intégré en 2016 dans sa liste des 100 personnalités les plus influentes de la planète, tandis que le fabricant de jouets Mattel avait sorti en 2017 une poupée Barbie à son effigie.
 
Elle a expliqué dans son entretien à NBC Sport qu'elle avait pris définitivement la décision de raccrocher son sabre en août dernier lors d'un pèlerinage à La Mecque. "Avoir du temps pour moi et avoir l'opportunité de visiter la ville sainte de La Mecque m'ont transformé", a-t-elle expliqué.
lorientlejour
Prénom:
Email:
* Commentaire: