9:24 - June 01, 2019
Code de l'info: 3469635
Seyed Sadeq Al-Sharafi a déclaré que les élites intellectuelles et les universitaires avaient un rôle important à jouer dans l'information des jeunes sur le problème de la Palestine.
L’activiste politique et culturel yéménite a souligné que la Journée internationale de Qods était encore plus importante cette année, vu le projet des USA et de certains mercenaires régionaux d’appliquer ce qu’ils appellent le « Deal du siècle ».
 
L’imam Khomeiny a désigné en 1980, le dernier vendredi du ramadan journée de Qods, suite aux crimes commis par le régime sioniste au Liban, et a appelé la communauté musulmane à manifester sa solidarité islamique en ce grand jour. L'Imam Khomeiny a déclaré dans une de ses conférences : « La Journée de Qods est une journée universelle. Ce n'est pas simplement un jour dédié à la ville sainte de Qods mais le jour de la résistance des nations à la cruauté des Etats-Unis. C’est le jour où les partisans de l'ancien régime iranien (les régimes américains et autres ennemis de l'islam), les régimes corrompus et les superpuissances doivent être mis face à leurs devoirs, et savoir que la communauté islamique ne pliera plus à leurs diktats. 
معامله قرن، اهمیت راهپیمایی روز قدس را مضاعف کرده است
L’Agence de presse Iqna à l’occasion de la Journée mondiale de Qods et compte tenu de l’importance de cette journée dans le contexte actuel de la région, a eu une conversation avec le militant politique yéménite Sayed Sadegh Sharafi, président du comité de sensibilisation et de coordination de la jeunesse, et président de l’association culturelle "Nun" de Qom qui a déclaré : 
« Ce grand jour, présenté par l'Imam Khomeiny comme Journée mondiale de Qods, a permis de désamorcer bon nombre des complots sionistes pour faire oublier la question palestinienne et dominer tous les territoires islamiques palestiniens. Établir un régime raciste dans la région à des fins coloniales était un grand danger pour l’Ummah et ses sites historiques et religieux. Cette initiative de l'imam Khomeiny de faire du dernier vendredi du Ramadan la Journée mondiale de Qods, était un acte très sage et intelligent, et aujourd'hui, cette journée est célébrée dans le monde musulman et même dans les pays dont les dirigeants sont des mercenaires des États-Unis et d’Israël. Beaucoup comprennent l’importance de cette journée et accompagnent leurs frères dans ces rassemblements de l’Ummah.  Nous sommes actuellement confrontés à certains changements dans la région, notamment aux tentatives infructueuses et intolérables pour l’application du « contrat du siècle » qui est un projet voué à l'échec, et à des gouvernements dépendants et mercenaires qui cherchent à le mettre en œuvre. Cet accord qui essaye de vendre l’Ummah islamique à un prix modique, afin de servir le front de l'arrogance américain sioniste, va échouer. Le slogan « vers Qods » de cette année pour la journée de Qods, aura un impact énorme sur le mouvement de la population et montre que la flèche est dirigée vers le problème palestinien, la judaïsation de Jérusalem et la poursuite de l'oppression et des agressions du régime sioniste.  Si dans certains pays, en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis et en Égypte, nous ne voyons pas de mouvements populaires à l'occasion de la Journée mondiale de Qods, cela ne signifie pas que les nations islamiques dans la région, sont indifférentes à la Palestine et à Jérusalem. De nombreux musulmans vivant dans ces pays, reconnaissent la grandeur de la journée Qods et sont opposés aux actions de leurs dirigeants mercenaires qui ont trahi la Palestine et récompensé les sionistes. Bien que ces pays ne puissent pas manifester aujourd'hui, ils considèrent la défense de Jérusalem comme un devoir religieux, moral et humain, comme tous les peuples épris de liberté dans le monde.  Chaque année au Yémen, de grands rassemblements sont organisés pour la Journée de Qods. Des manifestations de masse auront lieu cette année, dans plusieurs provinces yéménites, contre les complots américains et sionistes, ainsi que des conférences scientifiques, des soirées poésie et des activités culturelles notamment dans les milieux universitaires, littéraires, culturels et sociaux, pour la défense de Jérusalem. Nous avons le devoir en tant que fils de l’Ummah, de défendre la ville sainte de Qods et nos sites islamiques, et de répondre à l’appel de l’imam Khomeiny. Les activités culturelles, la préparation militaire, la préparation et l’information des jeunes, et les programmes qui pourraient enrayer les projets de développement d’Israël et encourager les élites culturelles, notamment les poètes, les universitaires, les penseurs et les militants sociaux, sont nécessaires.  En outre, la collecte de cadeaux et de contributions financières pour soutenir les groupes de résistance dans diverses parties du monde musulman, au Yémen, en Palestine, en Syrie et au Liban, est une tâche importante dans la lutte contre l’Arrogance mondiale et l'ennemi sioniste. Les désaccords entre certains groupes palestiniens sur la stratégie à choisir face à Israël, n’ont pas complètement détruit l’unité des groupes de résistance mais il est très important que tous les groupes palestiniens soutiennent la résistance armée et forment un front uni contre les pays du monde de l’islam qui nient le problème palestinien et la résistance.   Mahmoud Abbas, malgré ses récentes positions sur « le Deal du siècle », a commis des erreurs pendant sa présidence à l'Autorité palestinienne et a affaibli les capacités du front de résistance. Les gouvernements qui complotent contre la résistance ne lui accordent aucune importance et ne le consultent sur aucune question concernant la Palestine. Certains gouvernements régionaux alliés de Mahmoud Abbas, n’accordent aucune importance à l’ummah, à ses sites et à son patrimoine religieux et historique. Ces régimes cherchent à éliminer l’Ummah en servant l'ennemi et en affaiblissant l'axe de résistance ». 
Prénom:
Email:
* Commentaire: