10:17 - July 09, 2019
Code de l'info: 3469986
La réunion organisée à Bahreïn pour promouvoir le prétendu deal du siècle a été imposée au régime de Manama, a déclaré un responsable iranien.

S'exprimant lors d'un forum à Téhéran sur les différents aspects du «deal du siècle» américano-israélien, Hossein Sheikholeslam, conseiller auprès du conseil mondial pour l'approchement des écoles islamiques, a déclaré que la réunion a été imposée à Bahreïn parce que le pays est sous occupation saoudienne.

Il a ajouté qu'il avait été décidé que Bahreïn devait accueillir la réunion et que les dirigeants de Manama n'avaient autre choix que de l'accepter.

Bahreïn a accueilli la conférence les 25 et 26 juin pour encourager ce qu’il appelle des investissements en Cisjordanie et dans la bande de Gaza dans le cadre du plan du président américain Donald Trump pour la Palestine.

Le rassemblement organisé par les États-Unis a été boycotté par de nombreux groupes palestiniens et chefs d'entreprise.

Sheikholeslam a souligné que la réunion était un échec pour les États-Unis, car les Palestiniens et toutes les autres nations l'ont boycottée.
بازیچه شدن معامله قرن و برهم خوردن توازن قدرت ظالم و مظلوم
Ailleurs dans son discours, Cheikholeslam a déclaré que l'équilibre de force dans la région avait évolué en faveur de la résistance, soulignant qu'Israël avait été vaincu dans toutes ses guerres contre le mouvement de résistance au cours des dernières années.

La réunion sur les «aspects du deal du siècle» s’est tenu lundi au siège de l’Agence Internationale de Presse Coranique (IQNA) à Téhéran, avec la participation de l'ambassadeur de Palestine en Iran, Salah al-Zawawi.
3825453

Prénom:
Email:
* Commentaire: