10:27 - November 07, 2017
Code de l'info: 3464543
Les commentaires des déclarations de Mohammed ben Salman Al Saoud, prince héritier de l’Arabie saoudite, sont assez divergents, certains parlent de pressions de la jeunesse, certains de la mauvaise réputation de l’Arabie saoudite accusée de soutenir le terrorisme et de violer les droits des femmes.
Un modèle islamique saoudien face aux modèles iranien et turc
Mahdi Motahharnia, commentateur politique iranien et professeur à l’université Azad, dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, a déclaré que Mohammed ben Salman Al Saoud avait compris que le régime aristocratique et traditionnel de l’Arabie saoudite ne pouvait pas survivre et qu’il fallait proposer un nouveau modèle islamique saoudien face aux modèles iranien et turc, et neutraliser l’influence iranienne dans la région. 

« Les jeunes technocrates recherchent une nouvelle définition du pouvoir et dans un monde où l’information circule de façon libre, un régime traditionnel et rétrograde ne peut pas survivre. Actuellement, l’Arabie saoudite effectue à grande vitesse, des réformes sociales notamment pour les femmes, ainsi que les pays arabes qui ont compris qu’il valait mieux organiser eux-mêmes ces réformes avant d’être confrontés à des troubles sociaux. Les religieux wahhabites sont au service du régime et soutenus par lui, et s’aligneront sur ces réformes par de nouvelles fatwas. Les gens de la région veulent des gouvernements qui répondent à leurs besoins, que ce soit à Ryad, Téhéran ou Ankara », a-t-il dit.   
3660432
Prénom:
Email:
* Commentaire: