8:07 - October 16, 2019
Code de l'info: 3470865
Le secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah s’est adressé dans la soirée de ce mardi 15 octobre aux Libanais pour s’exprimer sur les incendies d’une ampleur sans précédent qui ont éclaté dans la nuit de la nuit de lundi à mardi dans plusieurs régions libanaises.
Il avait dans la journée rencontré le chef du courant des Maradas Sleimane Frangiyeh avec lequel il a parlé du rétablissement des relations avec Damas.
 
L’Etat doit remédier aux lacunes
 
« Ces incendies et ce qui s’en est suivi ont été un évènement tragique pour le Liban et tous les Libanais », a-t-il affirmé lors d’un discours religieux prononcé ce mardi 15 octobre sur l’après-Achoura.
« Les libanais ont prouvé qu’ils étaient au-dessus des divergences communautaires et religieuses. Tous sont tenus responsables de ne pas aborder ce qui s’est passé en termes d’approche communautaire », a-t-il insisté.
 
Le numéro un du Hezbollah  a rendu hommage à l’esprit  de responsabilité nationale dont ont fait preuve les Libanais qui ont proposé leurs maisons aux personnes sinistrées et leur ont fourni de l’aide.
« L’essentiel est que les Libanais puissent interagir face à chaque problème qui arrive dans n’importe quelle région pour pouvoir la régler, quel que soit les défaillances de l’Etat », a-t-il soutenu.
Selon lui, ces incendies devraient servir d’occasion à l’Etat libanais pour remédier aux lacunes qui se sont manifestées lors des actions de lutte contre le feu. Il s’est avéré en effet que les hélicoptères que le Liban s’était acquis pour éteindre le feu étaient hors de service pour manque d’entretien. Les autorités libanaises ont dû demander l’aide de Chypres et de la Grèce qui ont envoyé leurs appareils.
 
En raison d’une vague de chaleur accompagné des rafales de vents secs, des bois ont pris feu dans le Chouf, à Akkar, en passant par le Metn et le sud-Liban. Des zones habitées ont été touchées par le feu et d’innombrables immeubles ont été détruits. Une seule victime a été déplorée : un jeune homme de 32 ans qui a succombé à une crise cardiaque alors qu’il donnait un coup de main aux équipes de la Défense civile qui luttaient contre le feu dans le caza de Aley.
 
Rétablir les relations avec Damas
 
Sayed Nasrallah a aussi rencontré ce mardi le chef du parti des Maradas, Sleimane Frangiyeh.
 
Selon le Bureau médiatique du Hezbollah (BMH), il a été question entre les deux hommes de la nécessité de normaliser les relations entre le Liban et la Syrie et d’entamer un dialogue direct avec le gouvernement syrien.
 
« Deux domaines importants en découlent : celui de profiter de la grande occasion fournie par l’ouverture du passage frontalier AlBoukamal pour renforcer les exportations libanaises vers l’Irak en passant par la Syrie et une action commune avec le gouvernement syrien sur la question du retour des réfugiés syriens vers leur pays afin d’alléger le fardeau économique et social qui en découle », a rapporté le texte de BMH sur la teneur de la rencontre.
 
La semaine passée, S. Nasrallah avait rencontré Joubrane Bassil, le chef du Courant patriotique libre avec lequel il a également été question du rétablissement des liens entre les gouvernements libanais et syriens. Celles-ci étant rompues depuis l’éclatement de la crise syrienne en raison du positionnement de certains protagonistes libanais contre le gouvernement syrien.
Al Manar
 
Prénom:
Email:
* Commentaire: