8:29 - December 09, 2019
Code de l'info: 3471332
La fille du haut dignitaire religieux chiite du Nigeria, le cheikh Ibrahim al-Zakzaky, a demandé la libération de ses parents après quatre ans de détention pour de fausses accusations.

S'exprimant lors d'une conférence de presse dimanche à Téhéran, Soheila Zakzaky a évoqué l'attaque brutale de l'armée nigériane contre la résidence du cheikh et les bâtiments voisins dans la ville nigériane de Zaria, dans le nord du Nigéria, en 2015, et a souligné les mesures inhumaines prises par les forces armées, notamment la mort de bébés, brûlant vifs les fidèles du cheikh et enterrant les personnes tuées dans des fosses communes.

Elle a déclaré que toutes ces mesures cruelles avaient été prises sous prétexte qu'un complot avait été élaboré pour assassiner le chef de l'armée.

Soheila Zakzaky a en outre fait référence à un verdict du tribunal nigérian en 2016 selon laquelle Sheikh Zakzaky et sa femme devraient être libérés et a noté que le gouvernement nigérian avait refusé  d'appliquer le verdict du tribunal au cours des trois dernières années.

Elle a également fait part de ses préoccupations concernant la détérioration de l'état de santé de ses parents, notamment de l'intoxication au plomb et au cadmium, et a déclaré que leur santé était en danger.

 


3862489

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: