11:22 - March 25, 2020
Code de l'info: 3472359
Téhéran(IQNA)-Nasser Abou Sharif, représentant du Djihad islamique palestinien à Téhéran, dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique, a déclaré que le Général Suleimani, commandant des Forces de Qods, considérait la défense de la Palestine comme une obligation religieuse.

Il a dit : « Hadj Qassem n'était pas seulement un militaire mais un stratège qui comprenait la géographie politique, les conditions de la région et ses problèmes. L'une des caractéristiques les plus importantes de ce commandant était qu'il savait ce qu'il voulait et comment atteindre ses objectifs. 
 
Il était très patient et humble, et ne se considérait pas comme un commandant mais comme un soldat de l'islam qui souhaitait mourir sur le chemin du djihad pour la cause de Dieu. Suleimani voulait réveiller l’Ummah et la pousser à affronter l’arrogance occidentale dans la région et son allié à savoir Israël, et à mon avis, c’était un homme éclairé qui connaissait ses objectifs et savait comment surmonter les obstacles. 
 
Le martyr Suleimani était un allié du Front de la résistance et dans les guerres difficiles qu'il a menées ces dernières années, il a toujours gagné malgré des conditions difficiles et le manque de moyens. 
 
Hadj Qassem pensait que la question de Palestine était une épreuve pour les musulmans et que quiconque réussissait dans cette épreuve, irait au paradis. Le commandant Suleimani considérait la Palestine comme la Qibla politique des musulmans.
 
 C’est lui qui a coordonné le front de la résistance et son objectif principal était de libérer la Palestine et d'expulser l'arrogance mondiale de la région. Suleimani était certainement comme l’a décrit le Guide de la révolution islamique, l'imam Khamenei, qui était pleinement conscient des activités du Général et l’avait appelé « le symbole international de la résistance ». 
 
Le martyr Suleimani était l'ingénieur du front de la résistance et son coordinateur, et en développant ce front, il l'a amené au plus haut niveau de préparation et de progrès, et l'a rendu capable d'affronter de nombreux ennemis dans la région et dans le monde. Le front de résistance est né dans des conditions très difficiles, mais aujourd'hui il progresse et ses objectifs sont clairs. 
 
Le front de résistance est devenu une force capable de contrer les grandes puissances malgré leurs richesses. Nous savons tous qu'il n'est pas facile d'affronter des ennemis qui ont de grandes ressources militaires, politiques et financières mais Hadj Qassem a fait des faibles et des opprimés, un front extraordinaire dans la Bande de Gaza, au sud du Liban, en Irak, au Yémen et en Syrie. 
 
Après son martyre, beaucoup l'ont décrit comme un chef charismatique qui ne pensait qu’à la libération de la Palestine et de l’Ummah dominées par le front de l’arrogance. Certains ont dit le contraire.  Malheureusement, en raison des tensions politiques et intellectuelles dans le monde musulman, beaucoup n’ont pas compris les positions et la mission du Général Suleimani, en particulier dans le dossier syrien, et ont pensé que l'Iran avait pour objectif de soutenir le régime syrien contre son peuple. 
 
J'appelle tous les peuples à revoir leurs opinions et à suivre le chemin de ce grand martyr. Les musulmans ont une grande responsabilité et nous avons maintenant un front important appelé « front de résistance » que nous devons renforcer et dont la tâche principale est d'expulser les Occidentaux de la région car leur présence est destructrice et est une source de division et de corruption ». 
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: