7:25 - April 05, 2020
Code de l'info: 3472441
Téhéran(IQNA)-Le Hezbollah a critiqué les ingérences américaines dans les affaires internes au Liban et surtout dans les désignations des vice-gouverneurs de la Banque centrale du Liban (BDL).
« L’ambassadrice américaine à Beyrouth a fait une tournée auprès de certains responsables libanais officiels, pour les informer sans détour du nom du candidat des Etats-Unis comme vice-gouvernneur de la Banque centrale. elle demande au gouvernement de le nommer comme étant sa part dans la gestion financière et monétaire du Liban », a révélé le député du bloc parlementaire du Hezbollah, Fidélité à la Résistance, Hassan Fadlallah.
 
Selon lui, il s’agit là d’une violation flagrante de la souveraineté du Liban et de sa dignité nationale.
 
Quatre vice-gouverneurs de la BDL auraient dû êtres désignés depuis le jeudi 2 avril, ainsi que trois membres de la Commission de contrôle des marchés financiers et le commissaire du gouvernement. Mais leur nomination a été reportrée sine-die en raison des divergences politiques , et en raison semble-t-il de l’immixtion de Dorothy Shia. Le vendredi 3 avril, elle s’était rendue auprès du ministre des Finances Ghazi Wazni.
 
M. Fadlallah a ajouté : « Cette persistance américaine à vouloir imposer des fonctionnaires à l’État aux Libanais constitue un modèle flagrant de cette tentative de confisquer la décision nationale et d’ingérence grossière dans les affaires souveraines du Liban ».
 
Selon lui, ceci constitue en même temps la raison de la campagne menée par certains partis politiques contre le Droit constitutionnel du gouvernement de procéder à des nominations.
 
« Alors que nous condamnons et déplorons cette ingérence américaine flagrante et inacceptable, dans la forme et dans le contenu, nous appelons le gouvernement, dans toutes ses composantes, à faire face à une telle violation de la souveraineté nationale, et nous réaffirmons son droit et son devoir constitutionnel à procéder aux nominations, et la nécessité qu’il remplisse cette obligation selon les normes nationales. Nous lui demandons d’adopter un mécanisme transparent et clair qui puisse constituer un changement qualitatif dans les nominations, basé sur l’égalité des chances, pour choisir ceux qui ont la compétence, l’intégrité et la sincérité de l’appartenance nationale, loin du favoritisme politique d’une part et des pressions américaines accompagnées par la campagne d’intimidation de partis internes de l’autre », a-t-il poursuivi.
 
Et le député de conclure: »Ceci devrait d’une certaine manière, rassurer chacun de l’engagement de ce gouvernement à une véritable méthodologie de réforme dans la lutte contre la corruption, le gaspillage et les quotas, et (montrer) qu’elle contraste sérieusement avec ce qui avait été précédemment suivi, rétablissant la confiance des Libanais dans les institutions de leur État comme quoi il peut contribuer à résoudre leurs problèmes, et que sa décision est souveraine, nationale et issue des intérêts et de la volonté du peuple libanais ».
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: