11:54 - April 05, 2020
Code de l'info: 3472448
Téhéran(IQNA)-Il existe des rumeurs selon lesquelles certains politiciens irakiens dont le président Barham Saleh, se seraient opposés à la signature de la peine de mort pour les terroristes libérés des prisons à cause de l’épidémie de coronavirus.
Selon alebaa.tv, Al-Lakash,ancien membre du parlement irakien, a déclaré dans un communiqué« Nous ne sommes pas surpris car certains responsables gouvernementaux, membres du Parlement, organisations syndicales et monétaires ont joué un rôle de premier plan dans le chaos qui règne dans le pays ».
 
L'ancien parlementaire irakien s'est ensuite adressé à Barham Saleh et lui a demandé pourquoi il n’avait pas signé la condamnation à mort de certains prisonniers [terroristes] avant de demander au Premier ministre de gracier les prisonniers.
 
Des milliers de prévenus seraient détenus dans des prisons irakiennes pour activités terroristes et des prévenus et des dirigeants du régime baasiste ont été condamnés à mort il y a une dizaine d’années sans que la sentence ne soit exécutée.
 
Al-Lakash a aussi expliqué que le nombre de personnes atteintes du Corona dans certains grands pays y compris aux États-Unis, était mille fois plus élevé qu'en Irak sans qu’aucun prisonnier ne soit libéré. 
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: