Téhéran(IQNA)-Si le coronavirus a infligé de grandes pertes aux différents secteurs économiques, à cause de la fermeture des centres économiques, éducatifs et touristiques, il a cependant offert, volontairement ou involontairement, à la nature et à ses habitants, la chance de se protéger contre les hommes.

La pandémie est à l’origine de la baisse de la pollution de l’air, une crise ancienne qui menace les métropoles. Les photographes de l’Agence Internationale de Presse Coranique (IQNA) ont photographié la nature à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement.