Téhéran(IQNA)-Quelques 8000 hommes et garçons bosniaques de la ville de Srebrenica ont été massacrés en 1995 par l’armée serbe et ce alors que la ville a été décrétée comme « Zone protégée » par l’ONU.

Sous les yeux silencieux d’une Europe civilisée et des puissances mondiales, l’armée serbe a encerclé et massacré plus de 8000 musulmans en moins d’une semaine, ce qui constitue le plus grand génocide de l’Europe après la seconde guerre mondiale.
Chaque année les musulmans de Bosnie se réunissent pour honorer la mémoire des victimes de ce crime inhumain.