10:24 - October 24, 2020
Code de l'info: 3474541
Téhéran(IQNA)-Les musulmans de Corée du Sud sont coréens ou étrangers, et ont des expériences et des préoccupations intéressantes. Cette année, à cause de la pandémie, ce groupe a effectué les rituels musulmans et les prières en commun dans les mosquées, conformément aux protocoles sanitaires.
Selon le site d'information yna.co.kr, le vendredi 16 octobre 2020, l'appel à la prière a retenti à 12h40 heure locale, depuis la mosquée centrale de Séoul, capitale de la Corée du Sud, et 80 fidèles, en majorité des résidents étrangers, dans le respect des distanciations sociales et des protocoles sanitaires, ont prié à l'intérieur de la mosquée. 
 
Lee Joo Ho (Abdul Rahman), imam de la mosquée, a prononcé le sermon du vendredi en trois langues, arabe, anglais et coréen, et la prière a duré environ 30 minutes.
 
Le responsable de la mosquée a annoncé qu’environ 400 musulmans avaient participé aux prières du vendredi cette semaine, et que ce nombre était plus élevé qu’avant l'épidémie.
اسلام در کره جنوبی و دغدغه مسلمانان/ از تهیه غذای حلال تا استقبال از ترجمه‌های قرآن
Le nombre de musulmans coréens est actuellement estimé à 60 000 et selon l'Union musulmane, la population musulmane de Séoul a augmenté d'environ 5 000 personnes au cours des cinq dernières années. Il y a 16 mosquées dans différents quartiers de Séoul et 80 salles de prière dans différentes villes de Corée. En 2018, le nombre total de musulmans (coréens et non coréens) était estimé à 260000 et les musulmans étaient pour la plupart, des convertis à l'islam lors de séjours au Moyen Orient, dont le nombre a progressivement augmenté.
 
Choi, citoyen coréen catholique, a appris l'islam en travaillant pour une entreprise musulmane et a été influencé par ses collègues musulmans. Après avoir étudié l'islam, il a trouvé de nombreux points communs entre l'islam et le christianisme. Ses parents considéraient l'Islam comme une religion étrange et déviante mais en voyant que Choi avait une vie normale après être devenu musulman, leur opposition s'est calmée et ils l'aident à obtenir de la nourriture halal car l'accès à la nourriture halal est très difficile en Corée, et à vivre comme un musulman.
اسلام در کره جنوبی و دغدغه مسلمانان/ از تهیه غذای حلال تا استقبال از ترجمه‌های قرآن
Moon Sung-joo un autre converti, est un musulman coréen de 41 ans né en Arabie Saoudite dont le père était chargé des relations publiques à l'ambassade de Corée en Arabie Saoudite. Moon a étudié en Corée et s'est mariée alors qu'il travaillait pour une entreprise en Tunisie, et vit maintenant en Corée. Son épouse est traductrice pour une société de développement d'applications mobiles. 
 
« Parfois, ma femme est sous pression à cause des préjugés des Coréens sur l'islam. Il serait faux de dire que je suis complètement à l'aise et que je n'ai aucun problème, les gens sont surpris quand ils voient que je suis musulman. J'essaye de vivre cette situation avec souplesse car la Corée n'est pas un pays islamique mais je n'ai aucun problème avec mes collègues au travail », a-t-il déclaré.
اسلام در کره جنوبی و دغدغه مسلمانان/ از تهیه غذای حلال تا استقبال از ترجمه‌های قرآن
Sung Bo Ra, une célébrité des médias sociaux, est une musulmane coréenne qui compte 200000 abonnés sur sa page Instagram. Elle est très populaire parmi les femmes musulmanes non arabes parce qu'elle a une façon particulière de porter l’hijab qui est pour elle, un vêtement entre l’hijab et le vêtement traditionnel coréen.
 
« Je reçois de nombreux commentaires qui montrent l'intérêt de mes followers pour le voile. Cependant, je ne suis pas à l'abri de la vision négative des Coréens sur l'islam. Au cours de la journée, je reçois de nombreux commentaires négatifs de gens qui pensent que tous les musulmans sont des terroristes », a-t-elle déclaré.
 
Bark Dong Shin, l'imam de la mosquée « Mosquée pour la paix », compte également 132 000 abonnés sur YouTube et 200 000 abonnés sur Facebook. Il s'est converti à l'islam en 2009, et représente l'Association islamique pour la paix de Corée, active dans la lutte contre le terrorisme et dans la propagation de l'islam.
اسلام در کره جنوبی و دغدغه مسلمانان/ از تهیه غذای حلال تا استقبال از ترجمه‌های قرآن
« La récitation du Coran par les Coréens, a attiré l'attention de nombreuses personnes à l'étranger. Bien que parfois je souffre de voir des commentaires durs et malveillants, je continue mes activités car je crois que la Corée du Sud sera un pays modèle de développement de l'islam », a-t-il déclaré.
 
Arfin Moez, un musulman indonésien de 24 ans qui étudie dans une université de Séoul, a déclaré : « La culture coréenne est très populaire au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est, et un musulman coréen est toujours le bienvenu même s’il est un citoyen ordinaire ».
اسلام در کره جنوبی و دغدغه مسلمانان/ از تهیه غذای حلال تا استقبال از ترجمه‌های قرآن
Avec l’augmentation du nombre des musulmans en Corée, des associations d'étudiants ont été créées dans les universités du pays. L'une de ces associations, l’Association des étudiants musulmans, opère à l'Université de Séoul et organise les prières hebdomadaires du vendredi. Mohammad Osama, chef de l'association, a déclaré : « Cette organisation compte 170 membres dont certains sont des musulmans coréens. Le restaurant universitaire servait des repas halals mais ces jours-ci, à cause de l'épidémie de corona, le restaurant est fermé. Je connais beaucoup de musulmans et il n'y a pas de différence significative entre les musulmans coréens et non coréens. Si les non-musulmans s'intéressent à l'islam, ils peuvent participer aux programmes de l'association et aux activités coraniques que nous organisons pour initier les Coréens à la culture islamique. La traduction du Coran en coréen, a beaucoup d’adeptes et les ventes de Corans l'année dernière (2019), étaient de 628 exemplaires et jusqu'à la mi-août de cette année, 400 exemplaires ont été vendus. En Corée du Sud, les musulmans plus âgés ne sont pas toujours d'accord avec les jeunes. Les musulmans âgés estiment que les principes de la charia doivent être respectés mais les jeunes veulent une plus grande liberté et une perception de l'islam selon leurs goûts et leurs désirs ».
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: