10:36 - February 22, 2021
Code de l'info: 3475844
Téhéran(IQNA)-Des personnalités palestiniennes et arabes présentes à la conférence arabo-islamique "Unis contre la normalisation", ont qualifié leur présence sur le front de résistance de « solution pour mettre fin aux conflits dans la région ».

Cheikh Naeem Qassem, secrétaire général adjoint du Hezbollah libanais, a déclaré : « La solution au problème palestinien est un front uni contre l’arrogance, c'est-à-dire l'axe de résistance dirigé par la République islamique d'Iran dont le principal programme est de mettre un terme au projet américano-israélien, et la libération de la Palestine et de Jérusalem actuellement sous le contrôle des occupants israéliens.

La normalisation des relations avec le régime israélien est une trahison de la Palestine, et un abandon des Palestiniens, mais c’est aussi un soutien à la politique expansionniste du régime sioniste et sa reconnaissance au détriment du peuple palestinien.

La plupart des régimes arabes, en particulier les Arabes du Golfe Persique, cherchent à détruire la cause palestinienne afin de renforcer l'existence d'Israël. Ces régimes sont des régimes autoritaires où la liberté d'expression n’existe pas et qui ont besoin du soutien des États-Unis et de l'Occident pour préserver leur autorité.

La solution est d'être du côté des ennemis de l'arrogance, c'est-à-dire du côté de l'axe de la résistance menée par la République islamique d'Iran dont le programme principal est de faire face au projet américano-israélien ».

Ikrimah Sabri, porte-parole de la mosquée Al-Aqsa, a déclaré : « les sionistes cherchent à contrôler la mosquée Al-Aqsa sous prétexte de promouvoir « la religion d’Abraham », il est nécessaire de protéger la mosquée Al-Aqsa de ce complot conjoint américano-sioniste qui consiste à ouvrir la mosquée Al-Aqsa aux responsables sionistes.

Les pays qui se sont précipités vers la normalisation de leurs relations avec le régime sioniste, ont été influencés par le récit israélien, faux et mensonger, qui renie toutes les vérités de l'islam. En fait, la tradition israélienne détruit nos droits juridiques, religieux et moraux en Palestine.

Les pays qui se sont alliés aux occupants ne savent pas à quel point ce complot peut être dangereux. La normalisation des relations entre les Émirats arabes unis et leurs alliés avec le régime sioniste, est en fait, une alliance avec l'ennemi israélien, pour détruire la nation islamique ».

Manuel Muslim, président du Conseil international du peuple pour la justice et la paix à Jérusalem, a déclaré dans son discours à la conférence : « Les sionistes ne sont pas une nation et n'ont pas de racines dans notre région. Il s'agit plutôt d'un groupe composé d'ethnies différentes, que les colonisateurs ont rassemblées dans différentes régions et envoyées chez nous. La Palestine est le point de départ pour envahir toutes les terres arabes afin de prendre le contrôle de leurs richesses ».

Ismail Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas en Palestine, a déclaré : « Le Hamas veut mettre fin à l'occupation israélienne et libérer les territoires palestiniens. Nous n'accepterons jamais que nos droits soient violés et que le droit au retour des réfugiés palestiniens soit ignoré. Nous sommes pour une résistance globale sous toutes ses formes, un accord sur un programme politique en dehors de l'accord-cadre d'Oslo, la coopération pour le retour de l'unité nationale palestinienne et un partenariat avec tous les groupes et toutes les écoles islamiques, car la menace d'Israël ne concerne pas seulement la Palestine mais toute la région ».

Abu Ahmad Fouad, secrétaire général du Front national pour la libération de la Palestine, a déclaré que c’était une erreur de faire confiance à la nouvelle administration américaine, dirigée par Joe Biden, pour résoudre le conflit israélo-palestinien. « Le Front de Résistance a toujours défendu les droits du peuple palestinien et ne perdra pas courage face à la nouvelle administration américaine dont la volonté est aussi de soutenir Israël », a-t-il dit.

Azzam al-Ahmad, membre du comité central du Fatah, a déclaré à la conférence que les États-Unis profitaient du compromis des régimes arabes avec le régime sioniste, pour mettre en œuvre le plan du siècle et stabiliser le régime sioniste dans la région.

3955251

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: